Category Archives: Congo-Brazzaville

Archives de l’Afrique Équatoriale Française Brazzaville

Editor’s Note: Although this page doesn’t explicitly deal with South or Southern African history, It’s still useful to look at this digitization initiative. Archivists Jean-Pierre Bat and Vincent Hiribarren have built a small website to show some of the holdings of the French Equatorial Africa Colonial Archives in Brazzaville. They chose not to digitize all of the materials for obvious reasons, but they did provide us with some scans. And most importantly, they uploaded summaries of the inventories and some of the finding aids. Perhaps this is a good compromise to the dilemmas of “digital imperialism.” 
cropped-chefs-etat-africains-confc3a9rence-brazzaville-dc3a9cembre-19601.jpg

 

Ce site est dédié aux archives coloniales de l’Afrique équatoriale française (AEF) conservées à Brazzaville aux Archives nationales du Congo.

Ces archives de l’AEF (fonds dit de gestion) constituent un patrimoine partagé entre la France et les Républiques issues de l’ancienne AEF : Congo-Brazzaville, Gabon, Centrafrique, Tchad.
Elles constituent la partie complémentaire du fonds AEF conservé aux Archives nationales d’outre-mer à Aix-en-Provence (fonds dit de souveraineté).

Ce site a été créé par deux historiens spécialistes de l’Afrique, Jean-Pierre Bat (CNRS-Institut des mondes africains) et Vincent Hiribarren (King’s College London), en accord et avec le concours des Archives nationales du Congo en la personne de Raoul Ngokaba (directeur des Affaires administratives et financières à la direction générale du patrimoine et des archives) et en la personne de Brice Owabira (directeur des Archives nationales du Congo), et de l’Institut français de Brazzaville en la personne de Richard Mouthuy (conseiller de coopération à l’action culturelle et directeur de l’Institut français).

Archives de l’Afrique Équatoriale Française Brazzaville | Ce site présente les archives du gouvernement général de l’AEF conservées à Brazzaville. Ces archives constituent un patrimoine partagé entre le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Centrafrique, le Tchad et la France..